Richard Clayderman

Nouveau spectacle

« Ballade pour Adeline », ces trois mots sont à jamais gravés dans notre mémoire, tout comme le visage de ce pianiste de légende, qui, depuis 40 ans, nous fait rêver.

Lancé sous le patronyme de Richard Clayderman, l’ancien accompagnateur de Thierry Le Luron a écoulé 80 millions d’albums à une époque florissante pour le disque. Une gageure pour de la musique instrumentale. « Mes disques sont joués un peu partout : dans certains restaurants, mais aussi dans les parkings, précise-t-il. Cela dit, les grandes œuvres classiques y sont diffusées aussi ».

L’homme s’est produit à 17 reprises Salle Pleyel, temple de la musique noble, avant de hanter les immenses salles extrêmement mal chauffées de la République populaire de Chine.

Réservé, d’un commerce agréable et infiniment modeste, le pianiste ne s’imaginait pas mener une telle carrière, lui qui a été découvert par Olivier Toussaint et Paul de Senneville, ancien manager de Michel Polnareff et de Christophe. À l’époque, ces impresarios cherchaient un pianiste pour enregistrer une composition inédite, Ballade pour Adeline. « Ils ont fait une espèce de casting. Si mon nom leur revenait souvent, c’est parce que je participais à de nombreuses séances d’enregistrement » Après avoir refusé un avenir de concertiste classique, l’homme au costume croisé immaculé a un temps prêté son jeu à la jeune chanson française. C’était au début des années 1970: on l’entend sur des enregistrements de Pierre Groscolas ou Michel Jonasz, période Les Vacances au bord de la mer.

Richard Clayderman, ce sont plus de 2000 concerts dans le monde devant plus de six millions de spectateurs, plus de 1000 titres enregistrés, plus de 80 millions d’albums vendus, 340 disques d’or et de platine. Plus de 50000 bouquets de fleur lui ont été offerts sur scène. Il a interprété plus de 8000 fois sa balade favorite.

Il a joué accompagné des plus prestigieux orchestres de la planète… le London Royal Philharmonic orchestra, le Bulgarian Symphony Orchestra, le Tokyo Symphony Orchestra, le Queensland Symphony orchestra de Australia, le New Zeland Symphony orchestra, le Beijing Radio Symphony orchestra, et le Hong Kong Symphony orchestra.

Enfin de retour en Belgique pour deux concerts exceptionnels, il se produira au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et au Stadsschouwburg d’Anvers ce mois de juin 2018.

Un grand moment !

Achetez vos tickets

Palais des Beaux-Arts - Bruxelles

Sam 16/06/2018
16h00

Standsschouwburg - Antwerpen

Dim 17/06/2018
16h00

Groupes ?

Prenez contact avec nous

Preferences

When you visit a site, certain information is stored in the memory by your browser in the form of cookies. You can change your preferences here. Blocking these cookies may have an impact on your user experience and the services we offer.

Click to enable / disable google analytics
Click to activate / deactivate google font
Click to activate / deactivate embedded videos
Classicall uses cookies for the proper functioning of its website in order to make your browsing as pleasant as possible. By continuing your navigation, you use the use of these cookies.